Jour 309 : Malgré le passage de frontière difficile, on arrive en Iran !!

Dès le matin, on attaque le passage de frontière vers l’Iran, moment tant attendu ! l’Iran est une étape phare de notre voyage ! Ça fait quasiment un an qu’on parle de l’Iran et on souhaite s’y rendre. Après 35 000 km et 24 pays visités, avec un détour au Cap Nord, on n’y est enfin ! Reste plus que passer la frontière dont on a entendu qu’elle n’est pas si facile que ça. Mais on est prêts !

Mais il faut d’abord quitter l’Azerbaïdjan ce qui s’avère un peu long. On a l’impression d’avoir réveillés les douaniers, tellement personne passe par cette frontière. On a dû toquer à la porte pour qu’on vérifie nos passeports et qu’on nous ouvre la barrière. Il n’y a que des camions ici mais ils empruntent une autre entrée, on est le seul véhicule de loisir. On se rend d’abord avec Campi dans un bâtiment où ils vérifient tout sur Campi, l’intérieur, le dessous et sous le capot…Ils scannent même le sac à dos de ma maîtresse. Un douanier vérifie avec attention les documents du véhicule, puis mon passeport. On nous indique ensuite d’avancer vers un deuxième checkpoint. On s’avance donc avec Campi jusqu’à ce qu’on voie une barrière devant laquelle on s’arrête. Un agent vérifie nos passeports mais il y a un problème, on n’a pas de tampon de sortie ! Effectivement, on pensait qu’on nous tamponnera les passeports ici. Pas de bol, on a dû louper quelque chose. Il prend nos passeports et nous demande de le suivre jusqu’au premier contrôle. Là-bas, le douanier qui a déjà vérifié Campi sort un peu énervé et nous demande pourquoi on a pas écouté ses indications ! Il fallait en effet se rendre au poste de contrôle des passeports qui était dans le même bâtiment, à à peine 50 mètres ! Honnêtement, à cette distance, et vu que clairement il s’ennuyait (il regardait des vidéos pendant notre contrôle des passeports), il aurait pu nous y emmener, c’était le bureau d’à côté) !

Continuer la lecture de « Jour 309 : Malgré le passage de frontière difficile, on arrive en Iran !! »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

44ème semaine : Une soirée mémorable dans un parc national en Géorgie et passage en Azerbaïdjan, visite de Bakou

Jour 302 : On commence la journée avec une randonnée dans le parc national de Lagodekhi. L’idée est de longer la frontière azerbaïdjanaise jusqu’à la forteresse Machi. Ça devrait nous prendre 4 heures en tout aller-retour donc on prévoit des sandwichs. Une fois prêts, on part dans la forêt. Il fait bien frais, c’est top. Le chemin mène le long d’un ruisseau, je ne rate donc pas l’opportunité de jouer dans l’eau, quel bonheur ! A mi-chemin, comme prévenu par l’office de tourisme, on tombe sur un contrôle militaire. Ils vérifient notre passeport, puis ils nous enregistrent dans un carnet. Ça leur prend pas mal de temps de déchiffrer nos passeports étrangers, on passe donc une bonne demi-heure à attendre. Mais au moins c’est un campement donc ils ont des bancs à disposition, et même une cuisine ! On en profite pour se reposer. Moi je reste en veille car j’aperçois un chat à côté des tentes. Mais bon, selon mes maitres, ce n’est pas le bon moment pour jouer avec le chat des militaires donc ils m’attachent, bouuh. Une fois le contrôle terminé, on se remet en route. On a encore une bonne heure de marche. Le paysage est agréable et la météo est au rendez-vous, on est contents. Les 15 dernières minutes sont les plus difficiles car il faut grimper au sommet d’un rocher mais c’est largement faisable. On dirait qu’on est dans une jungle, c’est très vert et humide. C’est beau ! Au sommet, on est récompensés par une belle vue sur la vallée qui sépare la Géorgie de l’Azerbaïdjan.

On s’y pose pour déjeuner et après on fait rapidement le tour des ruines de la forteresse.

Continuer la lecture de « 44ème semaine : Une soirée mémorable dans un parc national en Géorgie et passage en Azerbaïdjan, visite de Bakou »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

43ème semaine : L’Arménie sous la neige et le retour en Géorgie, la semaine des routes difficiles

Jour 295 : Le matin, on décide de prendre une route que les voyageurs tchèques nous ont conseillée car elle passe par de beaux paysages et on peut y voir le Caravansérail de Sélim. Il s’agit en effet d’un endroit où les caravanes de la Route de la Soie s’arrêtaient pour se reposer. Le seul bémol, la route traverse un col à 2400m…On a un peu peur que la route ne soit pas déneigée…et effectivement ça n’a pas loupé ! A peine on entame les serpentins dans les montagnes que la route est recouverte par de la neige…En arrivant à 1800m on fait demi-tour.

On revient au débout de la route où on voit un marchand ambulant nous fait signe de nous arrêter. Il nous explique que dans 2 à 3 heures on pourra passer. On comprend à travers ses gestes que la déneigeuse va passer. On décide donc d’attendre et en profiter pour cuisiner et déjeuner. En effet, on ne veut pas trop reprendre la même route pour revenir à Erevan car elle n’était pas en très bon état. Étonnement, la route des montagnes a l’air beaucoup mieux. On profite de cette pause pour se promener et acheter quelques produits locaux au marchand qui est ravi de discuter avec nous et nous sert à volonté son vin et son eau de vie fait maison !

Après 3 heures d’attente, on tente une nouvelle fois de passer ce col. Cette fois-ci il y a beaucoup moins de neige et on monte jusqu’à plus de 2000 mètre mais au Caravansérail de Sélim, Campi commence à patiner…on bloque la route, il y a à peine de la place pour passer car une belle couche de neige d’au moins un mètre décore les bords de route.

Continuer la lecture de « 43ème semaine : L’Arménie sous la neige et le retour en Géorgie, la semaine des routes difficiles »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

42ème semaine : Tbilissi, visa iranien et passage en Arménie

Jour 288 : Sur notre chemin vers Tbilissi, on fait un arrêt rapide à Gori, la ville natale de Staline.

On jette rapidement un coup d’œil à son musée et à son vagon, puis direction l’ambassade iranienne de Tbilissi. A l’ambassade, on récupère uniquement le visa de ma maîtresse car le visa de mon maître a été rejeté et il doit passer par une agence de voyage. Ma maîtresse a eu de la chance que son visa a été accepté, seulement 5 jours après avoir rempli le formulaire en ligne. C’est déjà 20 € de frais d’agence économisé ! Mais on ne comprend toujours pas quels sont leurs critères de validation du e-visa… On croise les doigts que mon maître récupérera son visa bientôt aussi.

Il y a trop de monde à midi à l’ambassade ! On n’arrive même pas à rentrer à l’intérieur ! En s’entassant un peu, on y est mais on ne sait pas du tout vers quel guichet il faut se diriger. Finalement un monsieur nous aide et on est pris en charge. Tout est bon pour la demande de visa. Maintenant il faut aller payer les 50€ de frais dans une banque, remplir un formulaire, joindre une photo et revenir le lendemain car l’ambassade est sur le point de fermer.
On passe donc l’après-midi dans le centre de Tbilissi. Il n’y a pas grand-chose à voir, que des boutiques et des restaurants. En arrivant sur la place de la Liberté qu’on croyait être le centre, on voit un office de tourisme. On s’y rend pour demander si on n’a pas loupé une partie importante de la ville et effectivement il y a tout un centre historique avec une forteresse un peu plus loin ! Mais ayant déjà marché plus de 5 kilomètres pour arriver ici et encore 5 kilomètres pour le retour, on préfère visiter la vielle-ville demain.

Continuer la lecture de « 42ème semaine : Tbilissi, visa iranien et passage en Arménie »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

41ème semaine : Derniers jours en Turquie sous la neige et passage en Géorgie

Jour 281 : On affronte la nouvelle semaine avec une randonnée dans la neige vers le palais Ishak Pacha. Ce que Campi n’a pas réussi à monter la veille, on le fait à pied ! Arrivés là-haut, on découvre que le palais est fermé mais les alentours sont magnifiques donc on ne regrette pas cette petite ascension qui nous a fait du bien.

Et puis, on peut jouer dans la neige, il n’y a rien de mieux ! On souhaite s’approcher de la mosquée d’en face, au pied d’une falaise, mais pour la première fois les chiens errants sont vraiment agressifs avec moi et on n’ose pas passer. J’ai de la chance que mes maîtres n’ont pas peur et me protègent.

On reprend ensuite la route en longeant le mont Ararat, le plus haut sommet de la Turquie, à plus de 5000 mètres, qui est un peu caché par les nuages. En allant vers Kars, on voit un autostoppeur avec un back pack. Il nous fait un coucou avec un grand sourire, on décide donc de le prendre. Et on a bien fait, il est super ! Pendant quasiment 2 heures de trajet, on parle de nous, de notre voyage et il nous raconte son projet caritatif d’aide aux écoles. En voyageant, et grâce à sa communauté de campeurs sur Instagram de plus de 160 000 followers, il réussit à trouver de nombreux sponsors qui lui fournissent du matériel pour les écoles. Un beau projet ! On était direct sur la même longueur d’onde et on s’est mis d’accord que le voyage est la meilleure école de la vie ! A Kars, nos chemins se séparent. Il doit se rendre vers Ardahan alors qu’on a prévu d’aller visiter le site historique Ani près du village Ocakli.

Continuer la lecture de « 41ème semaine : Derniers jours en Turquie sous la neige et passage en Géorgie »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

40ème semaine : Le tour de la partie kurde de la Turquie…une semaine riche en rencontres !

Jour 274 : Deuxième ville du Sud de la Turquie au programme, Sanliurfa. C’est une ville très traditionnelle !  Pour le coup ma maîtresse est la seule femme non voilée et moi le seul chien de la ville ! Mes maîtres ont l’impression de promener un tigre, tellement les gens sont surpris de voir un chien domestique !  Mais globalement, c’est plutôt dans le sens positif. Comme dans chaque ville turque, on se promène dans le bazar. Ici il y a vraiment de tout :  pièces auto, électroménager, sous-vêtements, pigeons … chaque commerçant son truc 😉.

Nous sommes éblouis par la propreté de la ville, chose assez rare en Turquie. Le jardin est très bien aménagé, il y a un palais le long d’un lac et une magnifique mosquée avec une grande cour qui est le centre de rassemblement des locaux. C’est beau !

Continuer la lecture de « 40ème semaine : Le tour de la partie kurde de la Turquie…une semaine riche en rencontres ! »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

39ème semaine : On découvre l’hospitalité turque, kurde et le miracle naturel de Cappadoce !

Jour 267 : Aujourd’hui on visite les caves et une petite cité troglodyte à Ayazini avec une église qui est restée bien conservée.

On passe une bonne heure à s’amuser à parcourir toutes les petites caves et monter en haut des rochers – maisons. Cette vallée troglodyte s’étend assez loin, on pourrait y passer des heures mais on est attendus à Ankara le soir.

Continuer la lecture de « 39ème semaine : On découvre l’hospitalité turque, kurde et le miracle naturel de Cappadoce ! »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

38ème semaine : Dans la province d’Izmir

Jour 263 : Aujourd’hui on quitte enfin la côte Sud-Ouest de la Turquie où on est restés plus d’un mois. Difficile de quitter ce paysage paradisiaque et ce beau temps mais il faut qu’on avance. On prend une dernière douche chaude illimitée (quel bonheur !) au camping où l’on a séjourné lors de notre volontariat au refuge et on reprend la route. On décide de se poser au bord du lac de Bafa et de profiter de la tranquillité de l’endroit pour planifier nos prochaines étapes. Eh oui il faut se remettre en mode voyage de nouveau, fini les vacances 😉.

Jour 264 : Sur la recommandation d’un de nos amis turcs rencontrés pendant ce voyage, on visite le petit village de Şirince, anciennement grec, perché dans la montagne. On gare Campi sur un parking vide à l’entrée de la ville, mais à peine rentrés dans le village on est entourés d’une foule de touristes asiatiques, de boutiques de souvenirs et de restaurants. Pour nous, le village a direct perdu une partie de son charme. On passe donc cette partie touristique pour se retrouver à l’autre bout du village qui est beaucoup plus calme et habité par les locaux qui vivent dans des petites maisons simples.

Continuer la lecture de « 38ème semaine : Dans la province d’Izmir »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

37ème semaine : On aide les chiens errants et abandonnés en Turquie

Jours 256 – 262 : On a passé une semaine au Koycegiz Dog Shelter, au Sud de la Turquie, pour aider Sarah et son équipe au refuge qui compte plus de 400 chiens ! Pas facile de s’occuper d’autant de chiens, ils ont besoin de volontaires tout le temps ! Alors on profite de notre voyage à durée plus ou moins indéterminée (oui on n’est pas pressés de rentrer…) pour donner un coup de main là où c’est nécessaire, soutenant une cause qui nous tient à cœur.

Malheureusement, la Turquie est un autre pays où les chiens errants sont omniprésents mais on constate qu’ils sont mieux traités ici que dans la plupart des pays qu’on a visités jusqu’à présent.

Continuer la lecture de « 37ème semaine : On aide les chiens errants et abandonnés en Turquie »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

34, 35 et 36ème semaine : Un mois dans une donkey ferme de permaculture en Turquie

Jours 229 – 255 : C’est avec le cœur serré qu’on quitte nos hôtes à la ferme de permaculture à Dalyan, au Sud-Ouest de la Turquie, où on a passé un mois.
Sebastian et Ceren, un jeune couple turco-albanais, nous ont chaleureusement accueilli pendant un mois (le séjour le plus long de notre voyage !) dans leur ferme entourée d’animaux et nous ont appris énormément de choses sur le mode de vie alternatif, écoresponsable, autosuffisant et en lien avec la nature.
Ils se sont installés ici en été dernier et ne sont qu’au début de leur aventure. On les a aidés avec leur projet principal : la construction d’un chauffage canapé (poêle de masse) aka Rocket Mass Heater dans le salon ! Mon maître est maintenant expert de ce système et ma maîtresse maîtrise parfaitement l’extraction des ressources premières nécessaires pour la construction de ce chauffage aka elle jouait dans la boue 😆.

Moi j’ai aussi beaucoup aidé à creuser dans la boue pour qu’on en ait le plus possible !

Continuer la lecture de « 34, 35 et 36ème semaine : Un mois dans une donkey ferme de permaculture en Turquie »

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print