21ème semaine : La visite des caves à vin de Cricova en Moldavie et de Bucarest en Roumanie

Jour 141 : Après la visite de Chisinau, la capitale moldave, on part visiter les caves à vin de Cricova, à une vingtaine de minutes de la capitale. Or, il n’est possible de faire qu’une visite guidée. Je suis encore assez fatigué donc mes maîtres décident d’aller visiter les caves et moi je peux tranquillement me reposer dans Campi. Cricova est l’une des marques de vin les plus connues en Moldavie. En effet, la Moldavie est un pays à forte production de vin, il y a des vignes partout !  Et la particularité des caves à vin moldaves est leur taille. Par exemple, la cave de Cricova fait 120km de longueur et constitue en quelque sorte un village sous-terrain. Les visites sont effectuées en petites voitures, tout en respectant le code de la route !

On visite en outre les caves de production de la “champenoise”, à défaut de pouvoir utiliser le mot champagne, les nombreuses salles de dégustation et la cave à vin VIP dont les bouteilles appartiennent aux différentes célébrités et personnes politiques telles que Putin. Mes maîtres ont aussi eu le droit à une petite dégustation de champagne.

 

 

 

 

 

 

Après cette visite agréable des caves, on passe en Roumanie !

Jour 142 : Garés à côté d’un charmant monastère, on y fait rapidement un tour puis on prend la route pour Bucarest.

Sur le chemin, on s’arrête chez le véto car j’ai un peu gonflé des pattes et du visage…apparemment une allergie, probablement dû aux noix que j’ai appris à décortiquer au refuge…et oui les conneries entre les potos ;). Et comme c’est toujours le cas, un problème suit un autre…En fin de journée, Campi commence à faire des bruits bizarres mais on croise les doigts pour que ça aille mieux le lendemain.

Jour 143 : Et bah non, en allant se garer dans le centre de Bucarest, Campi a même du mal à freiner… ça ne paraît pas bon :/. On décide quand même de visiter la ville et de résoudre ce problème après. On part donc à la découverte de la capitale roumaine, en passant par l’immense bâtiment du parlement et la somptueuse fontaine au centre de la ville.

A part cela, il n’y a pas grand-chose à voir à Bucarest. Après la visite du centre-ville, direction l’aéroport où on a rendez-vous avec le cousin de ma maîtresse pour un bon dîner au resto traditionnel roumain !

Jour 144 : Aujourd’hui, on décide de s’occuper du Campi car la situation ne fait que de s’aggraver malheureusement. Après un refus, on tombe sur un garage qui veut bien nous prendre. On est contents, ils prennent Campi de suite en charge et nous annonce que la pièce de rechange sera là le lendemain. Ils nous proposent gentiment de dormir dans Campi dans leur jardin et nous offre une bière le soir  !  Ça a l’air d’être bien parti !

Jour 145 : Mauvaise nouvelle… ce n’est pas la bonne pièce. Il faut commander la bonne pièce :  un roulement pour notre roue arrière. Mais pour connaître les bonnes mesures, il faut d’abord retirer le roulement existant ce qui n’est pas du tout facile…On sent que ça prendra du temps, à cela s’ajoute le délai du fournisseur de la pièce qui bien sûr est très rare en Roumanie. Bref, c’est le moment de trouver un plan d’urgence !  Coup de chance, le cousin de ma maîtresse peut nous accueillir pendant le weekend !  Et finalement, en restant positifs, ça nous fera un petit repos tout en profitant du confort d’un vrai appartement. Car finalement, ça fait déjà plus de 5 mois qu’on voyage sans cesse !

Et moi, je suis content de retrouver un vrai tapis tout chaud et poilu !

Jours 146 – 147 : On profite de l’appartement pour se reposer. On fait des balades aux alentours de l’aéroport et on s’amuse comme on peut ici :).

N’hésitez pas à aller voir mes vidéos sur Facebook pour voir comment je m’amuse à l’appart et à l’aéroport.

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *