23ème semaine : Derniers jours en Roumanie et passage en Serbie

Jour 155 : On commence cette nouvelle semaine de nouveau sur la route ! On roule toute la matinée pour arriver au remarquable château de Hunedoara (Castelul Corvinilor), le plus grand château en Roumanie avec un pont menant à l’entrée du château au-dessus des douves.

On s’apprête à le visiter lorsqu’on remarque une flaque d’huile qui a coulé de la roue arrière de Campi…Ah zut, ce n’est pas du tout un bon signe… Je sens la pression monter chez mes maîtres. Le verdict est simple et rapide : il faut chercher un garage, une fois de plus ! Car on risque de ne plus avoir de freins à nouveau…

Heureusement, il y en a pleins de garages. On choisit celui qui est adapté à la taille de Campi et on attend le diagnostic. On attend, on attend, la nuit commence à tomber et on se fait peu à peu à l’idée de devoir dormir au garage…

Jour 156 : En fin de matinée, Campi est de nouveau réparer ! Mais on repart inquiets car c’est toujours le même problème que celui qui a été réparé il y a deux jours. Au garage, ils ont dû casser le nouveau roulement, lequel on a attendu une semaine, et en remettre un autre. S’il faut changer le roulement tous les deux jours, on ne va pas aller bien loin ! On commence à réfléchir au retour en France pour réparer Campi une fois pour toute ! Finalement, on décide de lui donner une dernière chance. Peut-être que cette fois-ci le roulement tiendra bien, qui sait ? Croisons les doigts et les pattes !

L’après-midi on avance seulement à quelques dizaines de kilomètres du garage au cas où le problème réapparaît…On s’arrête devant un château-fort dans la ville de Deva. Pour se changer les idées, on décide de monter en haut du château. Enfin un château où les chiens sont admis ! Un beau panorama sur la ville s’offre à nous. On rentre au Campi un peu plus détendus 😊

 

 

Jour 157 :  On avance doucement vers la frontière serbe, tout en cherchant des choses à voir le long de notre chemin. On découvre ainsi l’église Saint-Nicolas de Densus, la plus vieille église de Roumanie encore utilisée.

Puis on passe aux chutes d’eau de Bigar qui ont une forme assez particulière et sont recouvertes de mousse qui leur confère un aspect féérique !

Il y a aussi un chemin qui mène jusqu’à une grotte. Malheureusement, il faut escalader un peu à l’aide d’une corde donc j’attends impatiemment mes maîtres en bas…

Jour 158 : Dernier arrêt en Roumanie, dans le parc national Cheile Nerei – Beusnita pour voir les grottes appelées La Tunele. Le chemin mène sur une falaise le long d’une rivière et est assez étroit. Mes maîtres sont un peu inquiets de me voir courir à toute vitesse près du bord du ravin, mais moi je gère 😊.

On s’arrête une nouvelle fois pour changer les pneus de Campi qui sont très usés à tel point que l’on ne peut plus voir le témoin d’usure. Munis désormais des pneus d’hiver, on passe sans aucune difficulté la frontière serbe. Le soir, on s’arrête près d’une immense forteresse dans la ville de Smederevo. L’intérieur de la forteresse est aménagé en parc en libre accès où je rencontre de nombreux chiens !

Jour 159 : Aujourd’hui, on part vers le parc national de Djerdap où le Danube forme la frontière entre la Serbie et la Roumanie. Cet endroit est appelé les gorges de Djerdap ou les Portes de fer. L’entrée dans les gorges commencent par le château fort de Golubac, perché sur une falaise sur le Danube. On décide de monter sur la colline d’en face pour avoir une merveilleuse vue sur le château.

On longe ensuite les fjords pour s’approcher de la sculpture de la tête du roi Décébale, le dernier roi des Dacia.

Enfin, on finit la journée par une rando à Greben au coucher du soleil, avec une vue sur les fjords roumains et serbes. Quelle journée bien chargée ! Au moins je suis tranquille le soir dans Campi 😉

Jour 160 : C’est parti pour visiter Belgrade, la capitale serbe, avec sa grande forteresse qui donne sur l’embouchure de la Sava et du Danube. C’est au final le seul monument intéressant à voir dans cette ville.

Jour 161 :  En route vers les montagnes avant qu’il neige ! Au passage, on s’arrête à Valjevo à la statue de Stjepan Filipovic, l’homme qui a combattu les Nazis jusqu’au son dernier souffle ! C’est là où je retrouve mon premier ami serbe, aussi très joueur !  En roulant ensuite vers notre prochaine destination, il commence à neiger ! Finalement, on n’y échappe pas ! Mais ça me rend tellement heureux, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas vu de neige ! Ça me rappelle les souvenirs avec mon ami Bébé Jacko dans les Pyrénées 😉. A mon plus grand bonheur, mes maîtres s’arrêtent de suite pour se poser pour la nuit et moi je profite à fond de la neige ! Vous n’avez pas encore vu comment je m’amuse dans la neige ? Allez voir ça sur ma page Facebook 😊.

L’ensemble de mes photos de Serbie sont par ici.

Share this...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Print this page
Print

3 réflexions sur « 23ème semaine : Derniers jours en Roumanie et passage en Serbie »

  1. coucou zoulou , comment va tu ?
    il semble que tu as été malade comme le campi mais on manque d’information …
    par contre la neige tu aimes ça !!
    prends soin de toi et de tes maitres .
    bisous

    1. Personne sait trop ce que j’avais. Peut être une allergie et une infection intestinale…en tout cas un vermifuge, des probiotiques et des croquettes Ultra Premium et j’ai été soigné en quelques jours !

  2. Beurk la neige, c’est froid, ça colle au ventre et ça peu rendre malade ! Moi je suis un biterrois rien de mieux que le soleil par 30 degré ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *